Related Articles/Videos

Guy Legras on La Croatie et l'Europe

31st March 2012

Guy Legras is a former EU Director General of External Relations. He is currently an advisor to the Prime Minister of Croatia on EU Accession Negotiation.

La Croatie va rejoindre l'Europe en juillet 2013 lorsque les 27 Etats Membres actuels auront ratifié le Traité d'adhésion, ce qui normalement ne devrait poser aucun problème. Pour la Croatie il s'agit d'un retour dans un ensemble, l'Europe, auquel elle a longtemps appartenu par son histoire, sa culture très ancienne, sa géographie et ses liens très anciens avec de nombreux pays membres de l'Union Européenne. L'entrée dans l'Union Européenne est un événement capital pour la Croatie. Cela confirme et renforce son statut de pays bénéficiant d'un système démocratique qui fonctionne normalement; cela va également permettre à la Croatie de poursuivre ses efforts de modernisation de son industrie, de son agriculture et de se doter d'un système juridique qui soit capable de fournir aux investisseurs, aux justiciables et à l'ensemble des acteurs économiques des garanties de compétence, de sérieux et d'indépendance. Tout au long des négociations d'adhésion, la Croatie a déjà accompli de grands progrès dans cette direction afin de se conformer aux critères définis par Bruxelles. Bref, l'adhésion va faire de la Croatie, encore plus qu'aujourd'hui, un pays moderne qui partagent pleinement les valeurs qui sont à la base de la construction européenne.

L'agriculture croate est insuffisamment compétitive et elle a besoin de se moderniser pour faire face à la concurrence de l'agriculture européenne. Le principal problème tient à la taille des exploitations qui est beaucoup trop petite: une moyenne de 3 ou 4 ha par exploitation au lieu d'une moyenne supérieure à 50 ha dans l'union européenne. Il est donc indispensable de mettre en place des mécanismes d'incitation à la création d'exploitations plus grandes, comme cela a été fait dans d'autres pays de l'union européenne. Ensuite, il faut créer un cadastre qui soit fiable et qui assure la sécurité juridique des transactions relatives à la propriété et l'exploitation des terres. En dépit des progrès accomplis, cela est encore loin d'être le cas en Croatie. Il y a également en Croatie beaucoup d'efforts à faire en matière d'investissements dans le secteur de la transformation et du stockage des produits agricoles. Il faudra aussi développer le secteur des coopératives, très faible actuellement en Croatie, parce que c'est une condition, définie dans les règlements européens, pour obtenir des aides du budget européen. Pour aider la Croatie à effectuer cet effort de modernisation, des aides financières de l'union européenne existent et pourront être accordées, mais il faut que la Croatie apprenne à mieux les utiliser que cela n'a été le cas jusqu'à présent.

Les problèmes que connait le système judiciaire croate sont bien identifiés. Le recrutement des magistrats n'offre pas toujours les garanties requises en matière de compétence professionnelle et d'indépendance vis à vis du pouvoir politique. La justice est trop lente et il y a trop de cas qui attendent depuis trop longtemps d'être jugés. Enfin, beaucoup de décisions de justice ne sont pas exécutées, ce qui est évidemment inacceptable. Tous ces défauts sont en voie de correction, suite aux engagements pris par la Croatie dans la négociation d'adhésion; mais cela prendra naturellement beaucoup de temps. Il faut maintenant mettre en application les nombreuses lois votées en ce domaine au cours des deux dernières années

La Croatie pourra aussi apporter beaucoup à l'Union Européenne, notamment dans les relations de cette dernière avec les Balkans occidentaux. La Croatie a une excellente connaissance de cette région et elle pourra utiliser son expérience et son influence pour améliorer les relations de cette région avec l'Europe et aussi aider ces pays, qui aspirent à joindre l'Union, à mieux se préparer et à comprendre tout ce que l'entrée en Europe implique d'efforts et de réformes.

L'adhésion de la Croatie doit être un succès qui montre que les aspects positifs de l'élargissement l'emportent largement sur les difficultés qui sont apparues au cours des dernières années. En ce sens, la Croatie est un test important également pour l'Europe.

 

Recommended Readings